LEGO, vos briques ne suffiront pas pour reconstruire l'Arctique

Cela fait près d’un mois que Greenpeace a lancé une campagne internationale pour dénoncer le partenariat publicitaire entre Shell et LEGO. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre d’une stratégie mûrement réfléchie de la part de Shell : son but est de “s’acheter des amis” qui pourront légitimer ses projets de forage dangereux en Arctique, et d’associer la marque à des valeurs positives.

Depuis le 1er juillet Greenpeace et plus de 700 000 fans de LEGO dans le monde demandent à la marque de rompre ce partenariat.

sta24juillet

Que dit LEGO ?

LEGO fait la sourde oreille : depuis le communiqué de presse publié le 1er juillet sur leur site internet, dupliqué sur Facebook et dans leurs réponses aux médias internationaux, rien. Nous nous sommes donc penchés sur les déclarations de LEGO, et nous y répondons :

LEGO affirme : “La campagne menée par Greenpeace est axée sur la façon dont Shell travaille dans une région du monde en particulier. Nous sommes convaincus que ce problème doit être réglé entre Shell et Greenpeace. Nous sommes profondément attristés lorsque la marque LEGO est utilisée comme instrument dans un différend entre organisations.”

Notre réponse : LEGO ne veut pas être mêlé au “différend” entre Greenpeace et Shell. Pourtant, le fabricant de jouets a choisi son camp il y a longtemps, lorsqu’il a décidé de s’associer à Shell pour des campagnes de copromotion. LEGO a donc pris parti pour Shell en l’aidant à améliorer son image. Tant que le groupe LEGO continuera de servir de faire-valoir à la compagnie pétrolière, il restera un levier que nous n’hésiterons pas à actionner en toute légitimité pour faire bouger Shell.

LEGO affirme : “Les contrats de copromotion, à l’instar de celui passé avec Shell, constituent l’un des nombreux moyens de rendre les briques LEGO accessibles à davantage d’enfants.”

Notre réponse : Soyons sérieux ! Tout aussi géniales, cultes et créatives qu’elles soient, les briques LEGO n’en restent pas moins des jouets. Ce ne sont pas des médicaments, de la nourriture, ou des vaccins contre le paludisme !
De plus, lorsque le groupe LEGO rend ses briques “accessibles à davantage d’enfants” grâce à un partenariat commercial avec une entreprise moralement contestable, il met en péril sa bonne réputation. En apposant le logo de Shell sur ses boîtes de jeux, il aide la compagnie Shell à nous faire oublier qu’elle menace l’Arctique et la biodiversité unique qu’abrite cette région. Mais nous ne sommes pas dupes. Il est temps que LEGO choisisse le camp de la protection de l’Arctique et des enfants, et cesse de s’acoquiner avec Shell une bonne fois pour toutes.

Porter le message au plus près !

Si LEGO choisit d’avoir la tête dans le sable, nous sommes déterminés à faire entendre les 700 000 voix …

La LEGOlution est en marche : en France et partout dans le monde, les volontaires de Greenpeace multiplient les activités de sensibilisation du public

Et des activistes sont eux aussi mobilisés : hier, 50 ambassadeurs âgés de 5 à 10 ans sont allés devant le siège londonien de LEGO, pour contribuer à la campagne. Pourquoi ? Parce que ce sont eux les premiers concernés. Les enfants et leurs familles présents durant cette activité étaient là car ils sont préoccupés par le sort de l’environnement et l’avenir de notre planète…. dont ils hériteront. Les briques LEGO font partie de leurs jouets préférés, et ils ne sont pas indifférents au message envoyé avec l’utilisation du logo Shell. Après leur avoir expliqué la campagne, leurs parents leur ont demandé s’ils voulaient y participer. « Est-ce que LEGO va arrêter d’utiliser ce logo ? », ont-ils demandé. « On ne sait pas, mais au moins vous leur aurez fait savoir ce que vous pensez », leur avons-nous répondu.

Porter le message au plus près c’est aussi ce qu’ont fait les militants de Greenpeace aux États-Unis, accompagnés de figurines LEGO à taille humaine devant le magasin LEGO store de New-York.

Ou ceux de Greenpeace au Canada, lorsqu’ils sont allés proposer le nouveau “set de jeu” LEGO : la marée noire en Arctique ! Regardez bien les réactions des passants dans cette vidéo : il semblerait bien que l’image de Shell ne soit pas très positive pour les LEGO…

Plus nombreux, plus forts !

Déjà 700 000 signatures en quatre semaines. C’est une mobilisation solide !
Pour que LEGO ne puisse plus nous ignorer, nous vous proposons quelques outils pour faire un peu de bruit …

Action n°1 : Rejoignez la LEGOlution !

Vous êtes témoin d’une action pacifique de mini-figurines LEGO ? Vous souhaitez faire la LEGOlution chez vous ? Téléchargez ici quelques outils pour vous aider. Partagez ensuite vos images d’action de mini-figurines sur http://create.legoblockshell.org/ et votez pour les meilleures !

Action n°2 : Aidez nous à créer une marée humaine sur les réseaux sociaux ce vendredi 1er Août !

Donnez de la voix, offrez un tweet ou un statut facebook et participez à la #tweetspill en vous connectant sur https://spreadshout.com/SaveTheArctic/. Le principe? En quelques heures, nous livrerons via Twitter et Facebook l’ensemble des messages collectés, à LEGO et à Shell !

webLEGO01.1

LEGO : des briques pour inventer le monde, pas pour détruire l'Arctique !

Lorsque l’on vous dit le mot Arctique, qu’imaginez-vous ? Des zones vierges d’un blanc immaculé explorées par les scientifiques, des étendues de mer et de glace à l’infini, habitées depuis des milliers d’années, et peuplées d’animaux un peu magiques.
Vous n’imaginez pas de plateformes pétrolières, de bateaux industriels ou de politiciens se battant pour avoir droit de propriété…
polar bear

Énergie : une feuille de route pour l'Europe

Alors que les responsables politiques européens sont (de nouveau !) en réunion à Bruxelles pour discuter du futur énergétique de l’Union européenne, Greenpeace publie un rapport prouvant que des engagements forts de l’UE en faveur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique peuvent réduire les besoins d’importation de 45% de plus en 2030.
Lire le rapport (en anglais) : A roadmap for Europe – Une feuille de route pour l’Europe