Des citoyens changent le modèle énergétique pour ne pas changer le climat !

Le président de la République, François Hollande, est en déplacement aux Philippines.
Une visite d’État placée – entre autres – sous le signe de l’urgence climatique, les Philippines subissant déjà de plein fouet les conséquences des dérèglements climatiques. François Hollande poursuit son opération séduction environnementale entamée en novembre 2014, en cherchant à affirmer sa stature de « champion du climat » à l’international.

Le Sénat fait de la transition énergétique un objet du passé

Cette « loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte » (sic) était largement incomplète, en dessous des ambitions affichées et de l’exemplarité française vantée par le chef de l’État pour l’organisation de la conférence internationale pour le Climat de 2015… Mais cette loi marquait tout de même une rupture avec la tradition historique du nucléaire en France. Sur ce sujet, lire notre billet : Une loi de transition énergétique pavée de bonnes intentions

Le nucléaire, religion d'Etat en France

La proposition de loi UMP adoptée jeudi 5 février à l’Assemblée nationale, à la quasi-unanimité, alourdit les sanctions en cas d’intrusion sur un site nucléaire. À l’initiative de ce texte, le député UMP Claude de Ganay, maire de Dampierre-en-Burly de 1995 à 2014, qui n’a pas dû apprécier la visite de nos militants dans la centrale de sa commune en 2007.

Profitant du climat de panique sécuritaire post-Charlie, M. de Ganay a obtenu un consensus pour « sacraliser » les installations nucléaires, faisant adopter une proposition de loi qu’il avait déjà présentée, en vain, à plusieurs reprises.

dessin Honoré

L'ONU franchit une étape cruciale pour la protection de la biodiversité en haute mer

En 2004, Greenpeace commençait à alerter les gouvernements à travers le monde et les interpellait sur la nécessité de créer un réseau global de réserves marines, couvrant 40% des océans. Les éléments scientifiques existants démontrent que, pour préserver les écosystèmes marins, il est impératif que 20% à 50% des océans soient déclarés réserves marines. Au sein de ces aires préservées, aucune dégradation, extraction, exploitation n’est possible.

109474_178703

En route vers 2015... Avec vous ?

Faire le bilan d’une année qui s’achève n’est pas chose facile… Résumer 2014, ses campagnes, ses actions, ses mobilisations, ses victoires et ses coups durs prendrait des pages et des pages !

Nous avons donc choisi de le faire en vidéo. Une minute et vingt-six secondes, pour montrer 2014 : car les actes pèsent plus que les mots.