Toxiques | le 26 novembre 2012

Detox Zara : “fast fashion” mais réaction lente !

Depuis le lancement de la campagne Detox, Greenpeace a mené des actions devant les magasins Zara de 80 villes du monde. De Madrid à Hambourg en passant par Hong-Kong et Genève ou encore Budapest. Ce samedi, c’est dans 19 villes de France que les militants étaient mobilisés, pour alerter les consommateurs sur la présence de substances chimiques dangereuses dans les vêtements Zara et les inciter à exiger de la marque espagnole qu’elle renonce à ces substances toxiques.

Zara peut mieux faire !

En réponse cette large mobilisation devant les magasins et face aux 240 000 signatures récoltées en 3 jours sur le web, Zara a proclamé sa “volonté” de cesser tout rejet de substance chimique dangereuse.
Cette réponse est encourageante, certes, mais insuffisante. Parce que les mots ne suffisent pas s’ils ne sont pas accompagnés d’actions concrètes.

Nous attendons de Zara qu’elle prenne un engagement crédible et ambitieux pour atteindre un objectif “zéro rejet toxique” d’ici 2020. Mais cet engagement passe par des actions concrètes à plus court terme, telle que la transparence immédiate sur les produits chimiques utilisés, les rejets occasionnés et les sites de production concernés; et un plan d’action pour éliminer rapidement les produits les plus dangereux.

photo : (c) Greenpeace / Micha Patault

Car le problème est réel

Zara vend plus de 850 millions d’habits dans le monde chaque année. En analysant 10 de ces vêtements (greenpeace.fr/detox), Greenpeace a décelé la présence de plusieurs substances chimiques dangereuses.

L’un des plus gros concurrent de Zara, H&M, s’est déjà engagé à désintoxiquer sa chaîne d’approvisionnement et à cesser l’utilisation de produits chimiques dans sa chaîne de production. De plus, l’entreprise entend faire preuve de transparence dans ce changement stratégique. H&M s’est engagé à exclure toute utilisation de PFC dès 2013.

Zara peut apparemment concevoir, produire et livrer de nouveaux vêtements en à peine 15 jours… À l’ère de la “fast fashion”, nous aimerions voir la marque utiliser cette vitesse pour répondre à l’urgence de rendre propre l’industrie textile.

Et nous, que peut-on faire ?

D’abord, vous pouvez rejoindre les milliers de personnes qui ont signé pour convaincre Zara :
Partagez la campagne avec vous proches grâce aux réseaux sociaux : l’année dernière, cette pression globale internationale avait fait bouger Puma, Nike … Alors, pourquoi pas Zara !

Et dans la vraie vie ? Pourquoi ne pas vous rendre dans le magasin Zara le plus proche de chez vous (retrouvez la liste des magasins sur leur site)

Et demander à parler au manager au sujet de la présence de produits chimiques dans les vêtements. Deux questions à lui poser :
1. La marque a-t-elle des vêtements fabriqués sans produits chimiques, ou dont on est sûrs que la fabrication ne cause pas de pollution toxique ?
Et
2. Le manager peut-il, si possible, faire part de votre question au siège de Zara, en leur demandant quand ils s’engageront vraiment ?


Zara doit se désintoxiquer ! par Greenpeace-Toulouse

À très bientôt, pour la suite de la campagne !

Toutes les actualités de la campagne Detox

12 avis pour “Detox Zara : “fast fashion” mais réaction lente !”

  1. Hub dit :

    Bonjour,

    en temps que professionnel du textile, je respecte particulièrement votre démarche et je pense effectivement qu’il est temps de rendre cette industrie “propre” à 150%.

    Aussi, je trouve bien de votre part d’alerter le public sur les dangers de certains produits “toxic” et de les mettre en garde sur les risques encourus aussi bien pour eux que pour l’environnement.
    Cependant, je trouve dommage que vous n’indiquiez pas les produits qui eux, sont “propres”.

    Je me place en effet en temps que consommateur là, et je me dis : “très bien, tel boxer Ck n’est pas bon pour le moment et il risque de causer des dégâts. J’attendrais donc qu’ils corrigent le tir et améliore leur production avant de le racheter. Mais en attendant, j’achète quoi ? Je mets quoi sous mon pantalon ? ». Car non, je ne serais pas nu sous mon pull! :)

    Peut être faire une liste, non exhaustive, de produits sains et propres, serait une bonne chose et permettrait au consommateur d’être mieux orienté dans son achat et pouvoir « consommer responsable » ou au moins l’esprit tranquille.

    Cela permettrais peut être de faire augmenter considérablement le CA de ces produits et pousser donc les marques à s’aligner.

  2. benjamin dit :

    Bonjour,
    Actuellement en DUT thermique et énergie, j’ai pour but dans le cadre du cours de communication de créer un site sur l’écologie.
    Je vous invite donc à visiter mon site.
    http://ecolo.secondes.info

  3. Amandine dit :

    Je vous invite tous à venir voir l’exposition “L’autre Jean” au musée d’Art et d’industrie de la ville de Saint-Etienne : retrospective sur 40 ans de créations de Marithé et François Girbaud. Ces créateurs ont pris conscience qu’en créant le “stonewash” (jean délavé) d’avoir fortement contribué à polluer la planète. Depuis les années 90, en réaction à ce premier mouvement , plusieurs innovations comme “le bleu éternel” ou le “wattwash” (jean sans eau ni chimie) ont vu le jour permettant ainsi à l’industrie de la mode de fabriquer des vêtements plus propres. Malheureusement, les industriels boudent à investir dans ces nouveaux procédés de peur d’y laisser un peu de marges…..
    http://lautrejean.blogspot.fr/

  4. Sylvie dit :

    Je suis ravie de votre démarche qui met en avant les pollutions causées par les industries textiles ainsi que les dangers à porter des vêtements remplis de produits chimiques.
    Je pense qu’il faut se tourner vers les textiles certifiés par des labels bio comme GOTS ecocert ou EKO…
    Des vêtements plus chers mais qui auront certainement une durée de vie plus longue.
    http://decobio.over-blog.com

  5. ZACZKOWSKI dit :

    PLUS INFORMATION SUR VOS CONCLUSIONS ET EN ATTENTE POUR LA SUITE ?

  6. zette dit :

    bien sur sylvie, la réflexion sur la quantité et la qualité(en l occurence écologique) s impose. Et encore une fois tous les débats se rejoignent, avec en amont le sujet de la dictature de la consommation. Posséder toujours plus, quand tu as un jean tu en veux deux, quand tu en as deux tu regrettes de ne pas en avoir trois, et que tes deux premiers ne soient plus à la mode. Il faut aussi le dernier 4X4 blanc comme ils sont tous actuelllement, pour grimper aux sommets de la betise moutonnière. Toujours plus… En occultant au passage la réalité de la main d oeuvre enfantine et esclave qui sert nos désirs insatiables… Je n ai aucune connaissance en économie, ne suis pas une intellectuelle mais ces questions me sautent au visage et me retiennent de me jeter dans la consommation effrénée, m attristent pour la planète et pour les hommes .

  7. vallée verte dit :

    bonsoir,
    je suis une creatrice de couches lavables et je me questionne quant à la dangereusité des produits que j’utilise, en effet ceci viennent d’asie , ce sont des tissus très appréciés des mamans car très doux comme des peluches, mais si ils sont dangereux, j’arreterais de les utiliser evidemment, comment pourrais je en savoir plus sur ce tissus?
    il a pour nom minky, il y en a de toutes sortes ( couleur, longueur, texture…)

    merci

  8. Jean Haimard dit :

    Un vieux dicton – je ne suis pas assez riche, pour acheter bon marché ……..

    Quand une armoire est pleine, il faut la vider pour la remplir…….

    C’est culturel, contre les économies, mais tout pour l’économie……..

  9. Deonna dit :

    Trackback…

    [...]I am not positive where you are getting your info, however good topic.[...]…

  10. fred dit :

    Oh le méchant spam juste dessus, qui résume bien dans quel monde nous vivons !

  11. Aziz dit :

    mira dit : j’aime beaucoup cette blsoue , je recherche la meame mais impossible de la trouver dans ma ville e0 Tours. alors si je peux te demandre un service, peux-tu stp m’en acheter une surtout qu’elle est en solde? je t’envoie l’argent . ou sinon tu me revend la tienne lol!!! tiens moi au courant. Bizzz

  12. priscaline dit :

    Absolument Hub je suis tout à fait de votre avis!! c’est ce que j’ai déjà demandé a Greenpeace de nous indiquer quels sont les produits ou les enseignes qui sont aux normes car c’est une excellente chose de dénoncer et faire avancer le progrès dans la protection de l’humain et de l’environnement mais ce n’est pas suffisant car cela laisse le consommateur sans alternative! nous ne pouvons pas ne pas acheter de vetements ou chaussures et surtout pour nos petits qui grandissent vite et ont besoin de renouvellement permanent!je n’ai pas obtenu de réponse! j’aimerais bien qu’une liste exhaustive arrive enfin pour nous orienter et boycotter du même coup les enseignes qui s’obstinent à nous empoisonner! esperons que greenpeace lise nos messages et y réponde!!!!!


Les commentaires sont fermés pour cet article.