Arctique : en mer, près de 7 millions de personnes à la poursuite de Shell

Shell remet le couvert. La compagnie pétrolière a l’intention de retourner cet été en Arctique, au large de l’Alaska, à la recherche de pétrole. Alors que le Président Obama vient tout juste de donner son feu vert pour ces forages, Shell a déjà mis en branle sa flotte pétrolière : en ce moment même, le Noble Discoverer et le Polar Pioneer traversent le Pacifique pour rejoindre l’Arctique.

Mais cette flottille ne voyage pas seule. L’Esperanza, un bateau de Greenpeace, la suit à la trace, avec près de 7 millions de personnes à son bord !

Voir le journal de bord de l’équipage

hot pursuit

Près de 7 millions de Défenseurs de l’Arctique ont signé notre appel pour la création d’une zone naturelle préservée en Arctique. Cette région doit être protégée des prospections pétrolières et de la pêche industrielle. Si ces signataires ne peuvent être présents physiquement sur notre bateau, six membres d’équipage sont à bord pour être leurs yeux et leurs oreilles et faire pression sur Shell.
Vous pouvez prendre de leurs nouvelles sur twitter : #TheCrossing
Et bien sûr suivre en direct les étapes de cette expédition.
La région arctique ne doit pas être livrée à l’appétit féroce des compagnies pétrolières ! Devenez Défenseur de l’Arctique !

Du pôle Nord aux Nations unies : sur tous les fronts pour sauver l'Arctique et le climat

Nous avons remis hier les six millions de signatures de la pétition « Save the Arctic » au secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon.

Après plus de deux ans de travail acharné et grâce à votre participation, nous avons réussi à porter notre demande pour la protection de l’Arctique au plus haut niveau des instances internationales.

Délégation de Greenpeace : Kumi Naidoo (directeur général de Greenpeace International), Neil Hamilton (chargé des questions politiques pour Greenpeace), Josefina Skerk (membre du Parlement du peuple autochtone saami, Suède) et Margareta Malgrem Köller, bénévole pour la campagne « Save the Arctic » auprès de Greenpeace Allemagne.
Délégation de Greenpeace : Kumi Naidoo (directeur général de Greenpeace International), Neil Hamilton (chargé des questions politiques pour Greenpeace), Josefina Skerk (membre du Parlement du peuple autochtone saami, Suède) et Margareta Malgrem Köller, bénévole pour la campagne « Save the Arctic » auprès de Greenpeace Allemagne.

LEGO, vos briques ne suffiront pas pour reconstruire l'Arctique

Cela fait près d’un mois que Greenpeace a lancé une campagne internationale pour dénoncer le partenariat publicitaire entre Shell et LEGO. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre d’une stratégie mûrement réfléchie de la part de Shell : son but est de “s’acheter des amis” qui pourront légitimer ses projets de forage dangereux en Arctique, et d’associer la marque à des valeurs positives.