Copenhague : le sommet de la honte

Pas de contrainte. Aucun objectif à 2020 ni à 2050. Pas de calendrier ni de mandat pour la signature d’un traité l’an prochain. Difficile d’imaginer pire conclusion pour Copenhague que la déclaration présentée par Barack Obama et Nicolas Sarkozy en clôture du sommet. Cette déclaration ne vaut pas plus que la feuille de papier sur laquelle elle est écrit.

Pire, les quelques engagements chiffrés ne nous permettront pas de limiter l’augmentation de la température moyenne mondiale à 2°C. On s’oriente plutôt vers plus de 3°C , donc vers un chaos inimaginable. Copenhague est une régression par rapport au protocole de Kyoto.

Vos commentaires

Poster un commentaire

37 commentaires pour « Copenhague : le sommet de la honte »

Franchement quand je pense à tout ce qui se passe autour de nous à cause du co2, si les média parler d'autre chose que la monter des eaux, peut etre que sa ferai réagir plus de monde. L' acidification des océans et dire que les marchant d'huitres se pose la question, 60% de production en moin!!! taux de cancer en multiplier par 2 en 25 ans et sa touche beaucoup d'enfants. Nous somme déjà en train d'en mourrir de plus en plus vite alors dire qu'il faut sauver la planète et ne rien faire de constructif, je trouve sa dingue, je dit sa pour les dirigeants du monde.

ça a crée de la pollution et sert rien ça parle que de l'argent

lamentable,c'est vraiment pitoyable de voir tout ces représentants de démocraties faire exactement l'inverse de se que souhaite leurs électeurs.
Il n'y a que leur petite personne qui compte,ne pas faire trop de bétise pendant le mandat l'histoire dêtre réélu...

N'est il pas possible de créer une comission indépendante des états avec de réels pouvoirs ?

combien ca couterai de replanter tout les arbres qu'on a coupé?
combien ca a couté d'organiser un sommet aussi inutile ?
"super l'apéro on s'en refait un a Mexico?"
un autre a hambourg en 2015 et un autre a miami en 2025? oups miami sera un mythe,un peu comme l'atlantide.
Quand toute la banquise aura fondu on aura assez de bois pour se faire 7 milliards de radeaux et on pourra tranquillement agoniser par manque d'oxygène en se disant "pouvu que les algues prolifèrent...vite".
Il nous reste un peu de temps pour agir,mais c'est a nous d'agir,la première "révolution mondiale" doit se faire pour sauver la planète.

Quand vous avez des chefs d'états des pays industrialisés,qui ne prennent aucunes mesures nationales contraignantes (voir:la France récemment qui passe à coté de la réforme: Taxe Carbone), alors que ces états ont à la fois, des émissions historiques importantes, et des émissions annuelles par habitant supérieures aux émissions moyennes mondiales; comment voulez vous appliquer aux autres ce que l'on applique pas à soi même. Quel légitimité, ont eu ces chefs d'états face au pays émergent?
Concernant le soi disant consensus final de ne pas dépasser de 2° la déstabilisation climatique sans objectifs chiffrés, sans moyens et sans dispositifs de contrôle; cela montre de grosses lacunes sur ce sujet ou une grosse tromperie!
Selon le GIEC, cet objectif n'est envisageable, qu'en respectant un planning serré: il faut enclencher la décroissance des émissions dès 2010-2020, pour les ramener en 2100 à une division par 4 des émissions actuelles si l'on veut éviter une déstabilisation majeure de nôtre climat.
Dix années maximum, c'est court, du fait de l'inertie de nôtre société (tout ne changera pas du jour au lendemain), et ce n'est pas réalisable sans dispositifs et mesures contraignantes.
Je n'espère plus grand chose de ces hommes politiques au pouvoir actuellement, et je pense sincèrement que seul la mobilisation de l'opinion publique mondiale pourrait changer la donne, et donc continuer la campagne de sensibilisation sur ce sujet.

La planète ne risque rien voyons ! et vous tous non plus.
Tant de gens ne sont pas d'accord avec vous, respectons nous tout de même et essayons de moins consommer l'inutile cela s'adresse aussi à nos enfants, ça sera déjà la bonne voie pour leur éviter d'avoir à trop nettoyer derrière nous si besoin est !!

je pense que si la chine et les usa sont davantage touchés par des catastrophes du genre Catherine, ils comprendrons mieux à mexico l'année prochaine

Il faudrait taper du point sur la table ? Descendre dans la rue pour manifester son mécontentement de nos élus ? Une manifestation partout dans le monde ?

Je suis bien d'accord avec toi, frz. Une grosse démonstration de la déception populaire à l'échelle mondiale serait très parlant.

Problème : ça tombe très mal au niveau calendrier. Avec les fêtes de Noël, les gens en vacances (dont les étudiants, qui représentent une grosse partie des gens se mobilisant, je le constate au sein du groupe local où je suis), ça va être très dur, voire impossible de mobiliser du monde en masse...

Va falloir garder notre colère au chaud et mobiliser les gens (via le plus d'assos, de partis, de syndicats possibles) pour une grosse manif en janvier...

A+

Tout à fait d'accord avec vous, on doit manifester notre mécontentement. Laissons passer les fêtes cela me semble plus raisonnable et mobilisons-nous en janvier.

(réponse à Dò)
Lorsque j'entends le terme: "il faut sauver la planète!", à la radio, à la télé, ou même au quotidien autour de soi, j'ai parfois un léger sourire. En effet, je trouve cette citation très "enfantine" du genre: OK, on va sauver les ours, les forêts, les fleurs... comme si c'était juste du bonus pour nous. Mais ce terme finit par m'agacer, car finalement il masque les véritables enjeux d'une déstabilisation climatique majeure.
Un changement climatique rapide est un véritable problème pour l'écosystème mondial et encore plus à notre époque avec une grande fragmentation des continents cumulée aux activités humaines qui fragmentent les territoires et morcellent les habitats réduisant ainsi les capacités de déplacements, de dispersion, et d'échange entre les espèces végétales et animales.
Mais nôtre société est bien plus exposée, et plus fragile que "la planète". N'oublions pas à l'esprit que c'est grâce à la relative stabilité climatique, qui caractérise la période de l'holocène depuis 11 000 ans, que l'homme à renforcé sa sédentarisation lui permettant de bâtir la société actuelle.
Aujourd'hui, le monde est divisé en de nombreux états avec des frontières bien délimitées, et qui possèdent chacun de grandes villes avec des infrastructures importantes. Pourtant comme les écosystèmes, le changement climatique peut modifier les conditions de vie locale des peuples, qui pourrait entraîner des migrations. Mais avec une société autant sédentarisée, cela entraînera probablement des déstabilisations entre les états. Enfin, le changement climatique actuel continuera de provoquer une plus grande variabilité du climat, rendant plus difficile l'accroissement de la production céréalière à l'avenir. Face à une demande croissante, la pression se renforcera sur les stocks céréaliers mondiaux, et la hausse des cours se répercutera sur le prix de nombreux produits de nécessité risquant de provoquer des déstabilisations économiques, puis sociales et enfin politiques. Ainsi, le changement climatique est bien un enjeu de société pour les années à venir et pas juste une préoccupation purement environnementale, et c'est pourquoi l'ensemble des scientifiques du GIEC ont reçu le prix nobel de la paix en 2007. Penser que la planète est plus fragile que nôtre société, c'est probablement sous-estimé les problèmes sociétaux auxquels l'on va être confronté. (désolé pour la longueur, mais il fallait que cela sorte de ma tête et le faire partager.)

Je ne comprends pas que le Président SARKOZY ait pu mettre en évidence l'axe franco-brésilen et qu'il ait présenté LULLA,le président du Brésil comme un des acteurs essentiels dans la lutte contre le réchauffement de la planéte.En effet le Brésil pratique la déforesta

Greenpeace croit-elle vraiment qu'Obama et Sarkozy sont les grands gagnants de l'accord de Copenhague alors que de nombreux observateurs ont montré que c'est la Chine qui a le plus pesé. Voir l'article du Monde ( http://www.lemonde.fr/le-rechauffement-climatique/artic le/2009/12/19/les-affaires-du-monde-soumises-au-tandem-chine-etats-unis_1283085_1270066.html ) et (éventuellement...) ma modeste contribution sur le blog http://copenhague-sauver-la-terre.hautetfort.com/

@ LANTONNAIS

Oui Lulla encourage indirectement la déforestation par sa politique agricole SAUF que...

Bien des hectares de forêts amazonienne disparaissent également indirectement à cause de nous par le biais de notre consommation insatiable de viande bovine entre autre.

Cela est juste un exemple pour dire que : Nos politiques sont des pantins de l'industrie et la finance mondiale, donc qu'il n'iront jamais à contre sens des mains qui les manipulent.
Seuls nos bulletins de votes pour des gens radicalement différents des classiques UMP, PS, Modem etc ...et nos choix de consommations orienteront les choses comme on le souhaite. Malheureusement dans nos pays "médiacratique" et "publicicratique" ainsi que la société de surconsommation que nous composons, les choix ne vont pas dans le bon sens.

L'inertie de la société est trop grande pour répondre à ces défis, bref ils va falloir se préparer à des jours bien plus durs ou la décroissance puisque non accompagnée comme il le faudrait s'imposera à nous ...
On ne changera pas "l'avenir climatique" sans un changement radical de la société. La sortie du capitalisme est l'élément primordial pour éviter les crises environnementales à répétition et de plus en fréquentes auxquelles l'on s'expose.
Car l'on peut retourner le problème dans tout les sens, l'économie fondée sur le profit toujours plus grand de quelques un, aux détriment de tous les autres est simplement contraire à l'écologie, seules une gestion des richesses naturelles et une distribution équitable de celles-ci permettraient de commencer à entrevoir le début de la solution...

Pour appuyer un petit peu ma réflexion le lien vers l'émission du jeudi 17 décembre 2009
Là bas si j'y suis sur France Inter où François Ruffin fait un reportage au forum du dévellopement durable :

Edifiant !!

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/labassijysuis/index.php?id=86578

Mince pas de lien vers l'archive audio, à ceux que le sujet intéresse envoyez moi un mail à ankou_f@hotmail.fr j'essaierai de vous envoyer le podcast que j'ai.

Oui personne ne pensait que ce serait aussi décevant..

http://harow.free.fr/copenhague2009.jpg

Les gars!
Et les filles bien sûr.
Juste un p'tit truc en passant, je vous conseille un bouquin 'mode d'emploi',
"la politique du rebelle " de Michel Onfray, pas évident à lire et encore moins à appliquer mais Ô combien juste.
Parce que notre problème est humain et que les philosophes hédonistes nous montrent le chemin depuis au moins 25 siècles que dure l'opposition entre les humains et les adeptes du pouvoir.

L'idée d'une bonne REVOLUTION MONDIALE POUR JANVIER me semble trés seduisante !!! je n'ai pas du tout envie d'attendre ! alors sortons tous dans la rue . Chaque seconde perdue est importante . La vie s'éteint de plus en plus autour de nous alors arretons le massacre . nous devons agir massivement MERCI A VOUS TOUS !

Pour écouter directement le reportage dont parle Jahrool sur France Inter :

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1813

Je suis complètement d'accord avec snykrak, ils ne pensent qu'à leur argent (surtout les pays les plus dévelopés). Ils sont incaplables de penser à autre chose que l'argent et ces hstoires de grandes puissances même quand il s'agit de la survie de la Terre et de nous même, c'est RIDICULE !!!
Je pensais vraiment qu'ils prendraient consicence de tout ce qui se déroule sous nos yeux. J'étais convaincue que le sommet de Copenhague ferait avancer les choses mais il est clair que je me suis trompée !!

Je ne suis pas très étonné de ce résultat. Je suis simplement très déçu et scandalisé par notre travail d'information que nous avons effectué à la base depuis deux ans, je suis membre de Greenpeace, de Stop Fessenheim et Sortir du Nucléaire. Tout ça pour rien ou presque ! Alors en ce qui concerne la France, il faut voter pour des élus qui représentent les vrais intérêts de l'environnement, mais surtout pas Sarko le bateleur et la Jouanot sa courtisane pro-nucléaire, un débat qui n'a jamais été évoqué à Copenhague, qui fait peut-être peur. Alors Votons Verts et Europe Ecologie aux Régionales 2010 et nos élus seront forcés à s'engager à fond sur les changements concrets de comportements et politiques.

A plus

Guy, Sortir du Nucléaire, Greenpeace et Stop Fessenheim Alsace

Voter vert, Europe Ecologie ne fera rien changer, la preuve: leur gros score aux européennes n'a pas fait changer d'un iota Sarkozy pour Copenhague...
Voter vert, c'est accepter le système tout en disant que nous pouvons par des réformes changer la protection de l'environnement. Il faut plus que cela, des réformes ne seront pas suffisante car ce système capitaliste est fait pour grandir sans cesse, et il arrive à un pic où il ne peut pas croître tout en étant soucieux de l'environnement. La morale y est exclue. Voter vert aux régionales, c'est aussi accepter de voter PS et PC (qui sont pour le nucléaire...).
Ce qu'il faut, c'est changer de modèle, reconstruire en obligeant et en contrôlant les décideurs à changer de comportement, et pas par des réformes mais par un contrôle de la "société civile". Ceci n'est pas une utopie ou plutôt ceci ne doit pas rester une utopie.
Avoir des élu(e)s qui viennent d'en bas et qui ne pourraient pas rester s'ils ne respectent pas leurs mandats.
Pour cela, moi je vous invite à vous engager pour un mouvement qui a toujours été écologiste mais qui ne comprend les dérives environnementales actuelles que comme la sinistre conséquence d'un système global contre lequel il faut lutter. Pour une manifestation monstre en janvier, ça ne se décrète pas par message sur un forum, ça se construit et pour cela nous avons besoin de tous, de vous, écologistes convaincus, simples citoyens révoltés, exclus, et de tous tous ceux qui en marre de voir des monstres se gaver et polluer pendant que nos enfants grandissent.
Olmel, adhérent à Greenpeace, membre du NPA, représenté par O. Besancenot.

une magnifestation, bonne idée... est-elle déjà programmée, ou est juste une idée ?

Oui Olmel moi je veux bien voter pour un parti anti-capitaliste

Ca coule de source si l'on veut pouvoir faire avancer le schmilblick sauf que le NPA se pose en parti ne souhaitant pas gouverner...

Et tu dis voter vert c'est aussi voter PS et PC, voter NPA aussi c'est aussi voter PS et PC puisque, si je comprends ton idée les verts vont finalement s'allier au PS au second tour... Le NPA s'alliera avec qui au second tour?? Il appelera a voter blanc ou à l'abstention?? Ce qui revient à laisser la place à nos néo-libéraux préférés...

Donc je pense, même s'il est vrai que les verts ne sont pas parfait (qui l'est?) ils ont certainement plus de chances de passer au second tour que le NPA (aux vues de leurs résultats respectifs au européenes), que bcp de gens dans ce parti sont des aussi anti-capitalistes, qu'il est certains que les verts souhaitent gouverner, et comme je le dis souvent l'union fait la force, la division fait le jeu du pouvoir en place, or dans le jeu politique français le problème en face des néo-libéraux c'est qu'il y a bcp trop de divisions.
Je pense qu'aujourd'hui les verts sont plus qu'un vote sanction c'est un vote utile et rassembleur.

Une alliance Vert, NPA, Front de gauche me paraît plus intéressante...

Après, la vrai question comme je l'ai développé plus haut, est ce que la politique est la réponse aux problèmes qui nous rassemble ici ?

Oui, une alliance vert-NPA-front de gauche me paraît une bonne solution. Ce n'est pas faute d'avoir essayé... Je te renvoie à tous les débats qui ont eu lieu pour essayer de former une large gauche radicale capable de passer au deuxième tour et s'ils n'ont pas abouti, ce ne serait pas sérieux de rejeter la faute sur le NPA !!!!!! Nous voulons gouverner, il y a malheureusement une bonne partie des médias (et toi...) qui disent le contraire, viens parler avec nous, tu verras, nous voulons gouverner! Mais pas à n'importe quel prix. Nous ne souhaitons pas avoir à renier ce que nous sommes et nous avons juste demandé notre indépendance par rapport au PS lors de la participation aux exécutifs ce qui a posé bcp de problèmes au PCF. Voilà la réalité. Je suis plus que dépité que cette alliance n'ait pas marché mais c'est comme ça. Alors au deuxième tour... Si nous n'y sommes pas, je voterai pour le moins pire mais je sais que ce n'est pas ça qui changera les choses, les verts inclus, c'est ce que je pense, désolé. Le changement doit être radical et notre score peut grandir avec les prises de conscience (un petit film la veille des élection ne nous ferait pas de mal...). Ceci dit, je crois, effectivement que la politique n'est pas la seule solution, même si c'est à mon avis la plus forte, et si nous nous retrouvons par exemple sur ce forum, ce n'est pas par hasard, nous devons tous lutter pour que la prise conscience qui semble émerger ne retombe pas... Je ne souhaite pas la défaite des verts, loin de là, je souhaite la victoire de tous ceux qui auront la capacité de changer les choses, sans compromis intenables. Libre à chacun de choisir. Et je renvoie ceux qui seraient intéressés au site du NPA, il y a des analyses et des articles sur l'écologie, sur Copenhague. Amicalement, olmel.

Bonjour à tous,

Je ne suis pas sympathisant Greenpeace , ni meme sympathisant écologiste. Sans doute parce que je suis en désaccord avec le discours politique sous tendu : On parle bien de Révolution , de changement totale de modèle de société .... Il y a cependant des thèmes très intéressant et de très nombreux points avec lesquels je suis en accord. Mais il y a parfois différents chemins pour atteindre un même objectifs.

Alors voici ma vision de "non-sympathisant", sans aucune prétention , juste dans un soucis d'échange et de débat :
Je pense que Copenhague marque l'échec d'une stratégie de "globalisation" et de "radicalisation" du discours écologiste. Il me semble que le discours devrait s'"humaniser" : mettre l'Homme au centre (et non pas l'Ours Blanc). Un discours plus humaniste , plus concret et moins idéologique ... S'attacher à resoudre des problème concret rencontré par nos sociétés (accès à l'eau, developpement des transports en communs, des pistes cyclables) .. En fait revenir aux fondamentaux d'un urbanisme "vert" ET "pratique".
Ce que j'ecris parait sans doute vague et fumeux , mais vu de l'exterieur , j'ai eu un peu l'impression que les mouvements ONG à Copenhague ont eu une tentation démiurgique , ont caressé l'espoir d'avoir plus de pouvoir sur les gouvernements et sur la Nature (" On va limiter le rechauffement climatique!!) qu'ils n'en ont reellement. La deception est à la hauteur de cet espoir ....
Changer une société ne se fait pas en claquement de doigt , ou alors c'est une Révolution et c'est violent ...

BenJ bonsoir,

1- Copenhague n'a jamais été le sommet de la radicalisation de l'écologie sauf pour certains néophytes dont nos chers néo-libéraux politiques pour qui parler de protection de l'environnement est une nouveauté, la radicalisation n'est pas là et elle serait souhaitable d'ailleurs.

2- Humaniser le discours écologique, est bien là sur ce point je dirait que Copenhague est LA référence en tant que telle, car au delà de cette lamentable issue, s'il n'a pas été question de l'humanité au centre de la préoccupation du sujet de ce "sommet" alors de quoi parlait on??

3- Les ONG ne se sont jamais isser afin d'avoir plus de pouvoir que les politiques et encore moins que la "nature" c'est bien parce que nous sommes dépendant d'elle qu'il nous faut en prendre soins !! Et par rapport au politique il s'agit de les interpeller de leurs signifier notre engagements pour qu'ils soient ambitieux !!

En conclusion je vous invite à découvrir les campagnes de ces différentes ONG et leurs fonctionnement cela vous permettrait d'avoir un avis un peu plus précis des choses. De vous rendre compte par vous même que les ONG ne sont, elles, pas avares de pouvoir sur qui ou quoique ce soit !!
L'Homme est au centre de toutes leurs préoccupations car il ne s'agit évidement pas de sauver telles ou telles espèces pour elles-mêmes, même si cela est louable, mais bel et bien de permettre à l'humain de continuer à faire parti de la nature et d'y vivre de mieux en mieux =)

Bonsoir Jahrool,

Si je visite le site de Greenpeace c'est bien parce que je suis dans une démarche de compréhension.

Vous parlez de "néo-libéraux" ... C'est justement un des points "litigieux" du discours entendu à Copenhague . On ne sait plus trop quel est la finalité du projet écologiste , quelle est la "fin", quels sont "les moyens" : Sauver la planète et l'environnement humain (et pour cela changer changer de "modèle de société") , ou bien détruire un modèle de société capitaliste/libéral (pour faire court) en se servant du levier de l'environnement ?

Pour en revenir à Copenhague :
Il y avait bien un stratégie de globalisation : mettre d'accord la totalité des pays de la planéte et leur faire signer un accord économique et social (parce que la reduction d'émission de CO2 tel qu'exigé, revient à changer en profondeur les économies et les sociétés de chacun des pays) d'une ampleur sans précédent. C'est un echec puisque la Chine et l'Inde qui representent plus de la moitié de l'Humanité s'y sont opposés.

Il y avait une stratégie de radicalisation dans le discours ( ou alors j'ai mal écouté) : les mots "urgence" , "dernière chance pour l'Humanité" , "catastrophe" etc etc etc étaient un leitmotiv constant du discours des ONG. La encore c'est un échec. La réaction "logique" d'un point de vu psychologique est la négation des problèmes ( qui sont incontestablement presents mais peut etre pas aussi pregnants ...) . Le pire étant que les responsables des ONG vont peut etre faire face à un problème de crédibilité dans les années avenir : J'ai entendu J.Jouzel dire ( dans C dans l'air) que le rechauffement global pouvait potentiellement faire une pause dans les dix années à venir (mais que cela ne mettait pas en cause la criticalité du problème à terme). Quel sera le message retenu par l'homme de la rue après 5 hivers rigoureux de suite , si cela se produit ???

Enfin pour la radicalisation , je pense que les ennemis du mouvement écologique n'attendent que cela. Et puis , d'après les dernières élections , la base militante écologiste est principalement urbaine dans les grandes villes de l'Europe de l'Ouest et du Nord . Dasn le reste du Monde ces mouvements sont embryonnaires. Le chemin est encore long .... mais pas impossible

Laissez-moi faire un peu d'ironie:

J'entend sans arrêt "il faut sauver la planète!". Mais pour moi le réchauffement climatique est ce qui va sauver la planète! Puisque, comme l'à si bien dis Aldebaran la société humaine est bien plus fragile, c'est la fin de l'humanité qui vas sauver la Terre! Toutes ces catastrophes naturelles, c'est quoi? C'est la Terre qui se défend!

Réfléchissont un peu là dessus!

EXACT DIDIER. LA DECOUVERTE DES ENERGIES FOSSILE N'EST QU'UNE SUITE LOGIQUE DE NOTRE EVOLUTION. IL FAUT MAINTENANT DEPASSER CE STADE DE L'ADOLESCENCE. IL NE NOUS MANQUE QU'UNE ENERGIE PROPRE POUR NE PAS MOURIR. MOI J'EN CONNAIS TROIS QUE JE DONNE GRATUITEMENT A CES POLITITIENS : VOUS ALLEZ PAS ENCORE NOUS FAIRE UN NOUVEAU RAPPORT COUTEUX QUI VA FINIR DANS UN TIROIR. SOLEIL, VENT, VAGUE (J'AI LE TIERCE DANS L'ORDRE)

@BenJ

Je reviens sur le point du modèle de société, oui je suis convaincu que si l'on veut que l'humanité progresse réellement, c'est à dire non-pas économiquement mais bel et bien vers une qualité de vie meilleure et que le bonheur soit l'Objectif, il faut effectivement que les richesses soit égalitairement distribuées et gérées, hors de tout facteur purement économique, bref de l'écologie...
Et oui pour lâcher ce que vous attendez, le capitalisme est pour moi complètement incapable de répondre à nos enjeux je dirai même qu'il en est la principale cause, de par sa nature même...
Alors on peut parler de "réformer", "moraliser" etc... Je pense qu'il si l'on doit pousser ces idées l'on fera de ce système de société tout sauf du capitalisme, et qu'il n'en portera plus que le nom.
Pour faire simple, la répartition des richesses de façon égalitaire est la clé de voute de toute évolution dans le bon sens et surtout la solution primordiale à ces enjeux, et est totalement antagoniste au capitalisme/libéralisme.

Oui copenhague est un échec, mais je préciserai même que Copenhague est la démonstration que le capitalisme / libéralisme est simplement incapable de répondre à nos enjeux, car précisément il exacerbe la cupidité et l'individualisme
L'on peut développer ce raisonnement, ici tout de suite cela serait trop long.

Concernant les maladresses, appelons-les comme ça, des ONG, je dirai que l'aspect psychologique est loin derrière les intérêts financiers et électoraux à court termes des places financières, multinationales et des élus (concernant les élus il faudrait développer la réflexion)...
Par contre cet aspect psychologique est un alibi parfait à "l'homme de la rue" comme vous le nommez, pour ne faire aucun effort, concession ou même réflexion sur son mode de vie !

Pour ce qu'a dit Jean Jouzel et ce n'est pas la première fois, je l'ai entendu aussi à nouveau dans cette émission, et bien je dirai que J. Jouzel est climatologue et comme vous le savez le climat ne se distingue pas sur 5 ans... Chacun son métier...

Le "catastrophisme" des ONG est légitime de mon point de vue, pourquoi? Simplement parce que la nature humaine veut que les gens qui ont des intérêts immédiat et personnel contraire aux intérêts à moyen et long termes collectifs, ne change de "direction" qu'en cas d'urgence, et en parlant d'urgence, à la vue de l'inertie de nos société, elle est TRES présente ! Et n'oubliez pas que les écologistes, cela fait des décennies qu'il communiquent leurs idées qui s'avèrent des réalités, or les gens ne se réveillent que depuis très peu de temps ! Il est un peu "culotté" de dire qu'ils crient au loups après tout ce temps passer à les ignorer, voir à les prendre pour des fous (pour rester poli) !

Attendez, les ennemis des écologistes va peut être falloir qu'ils se réveillent un jour et se rendent compte qu'ils vivent sur la même planète !!
La radicalisation n'est pas engagée, je suis convaincue qu'elle n'est tout au plus qu' embryonnaire, et comme beaucoup je la redoute même s'il est certain que si le changement doit malheureusement passer par une révolution, j'en serai !
Détrompez vous, dans beaucoup de pays que l'on qualifie de sous-développé ou de pauvres, il y a peut être plus par tête d'habitant, comparée à nos sociétés "développée" de prise de conscience de l'interdépendance de l'homme avec la nature car contrairement à nous ils sont encore en contact avec !! Ces mêmes pays connaissent déjà des tensions voir des conflits qui sont directement liés à la gestion des ressources naturelles ou de leurs dégradations, ils sont les plus à même d'en témoigner je pense, et leurs révoltes est de fait non seulement existante mais quotidienne.

Pour finir ne faisons pas l'erreur comme beaucoup de résumer l'écologie aux changements climatique, si seulement il n'y avait que ça ce serait heureux !

Encore une précision arrêtons de penser à sauver la planète, elle n'a pas besoin de nous, la vie était là des milliards d'années avant nous et sera là des milliards d'années après si nous ne nous attelons pas à nous sauver nous même...

C'est un peu réducteur certes, car l'humanité n'est pas en péril mais nos modes de vie et le peu de confort que connaît l'humanité, eux sont bel et bien très menacés.

jahrool ? Vous voyez en ce moment mon mode de vie et mon petit confort j'en ai rien a foutre ! Allez donc dire ça à tous ces peuples qui sont en train de crever tous les animaux les oiseaux......... la listes et malheureusement très longue . Alors quand vous nous parlez de vos prèocupations vous me faite gerber .

Laissez les hommes politiques discuter pendant des jours pour prendre des décisions qui changeront le sort de se monde, et voila ce qu'il advient...

La nature reprendra ses droits et l'humanité disparaitra... je n'ai aucun soucis à me faire pour la planète. Sauvons la planète ? Ca serait plutôt sauvons l'humanité (et son écosystème).
Le seul moyen de faire changer les choses, c'est l'éducation : éduquons nos enfants à respecter notre environnement. Ainsi nous pourrons préserver notre société...

La Terre ne nous appartient pas, nous l'empruntons à nos enfants...

[...] Après l’amère déception de Copenhague, en route vers Cancun Avant le sommet sur le climat de Copenhague, Greenpeace avait appelé les dirigeants internationaux à mettre en œuvre un changement radical et à redoubler d’efforts pour lutter contre les changements climatiques. L’issue de la conférence a laissé un goût amer, même aux signataires de cet « accord » de Copenhague, et Greenpeace concluait, le 19 décembre 2009, ce sommet en déclarant : Copenhague : le sommet de la honte [...]

Les commentaires sont fermés.

Cher(e)s commentateurs(trices),

Greenpeace France fermant ses portes pendant la « trêve des confiseurs », la section de commentaire du blog en fait autant.

Nous vous donnons donc rendez-vous le 5 janvier prochain, pour poursuivre débats, discussions et échanges !

Toute l'équipe web de Greenpeace France vous souhaite une excellente fin d'année.